Flux RSS

Archives d’Auteur: Annick Gaudreault

Artiste. Oui, c’est ma vraie job.

illu_sac_webLorsqu’on exerce un métier artistique, au fil du temps, on se rend compte que c’est récurrent comme insinuation. Les questions indiscrètes (qu’on ne demanderait pas vraiment dans d’autres domaines) et les commentaires inappropriés fusent! Est-ce qu’on gagne sa vie avec ça, est-ce qu »on travaille pour vrai toute la journée, est-ce qu’on a une autre vraie job, est-ce qu’on fait ça le soir en regardant la télé ou bien la fin de semaine? Ça t’a pris 20 heures pour faire ça, vraiment!?! As-tu pensé faire telle affaire, j’ai vu ça l’autre jour, tu devrais en faire… L’as-tu en mauve? C’est donc ben cher. Ouais, mais tu l’as déjà fait, tu peux bien me charger moins cher, non? Est-ce que je peux te payer juste si j’aime ça? Je vais en parler à tous mes amis, ça te fera de la visibilité. Etc, etc…

Bien sûr nous faisons ces métiers parce que nous aimons ça. Et alors? C’est une nature. Un peu comme une vocation, je dirais. Au même titre qu’être enseignante ou infirmier… Nous continuons malgré les grandes difficultés parce que nous y croyons et nous les voyons concrètement, les bienfaits (pour les autres et pour nous). Et aussi, pour bon nombre d’entre nous, parce que nous ne pourrions faire autrement. Oui, nous l’avons déjà essayé. 🙂

Alors, j’ai eu envie de faire un petit statement à ce sujet, sous forme d’accessoire. Portez-le en tout temps fièrement!

Je sais que nombreux se reconnaitront dans ce message. Et nombreux sympathiques à notre cause, qui esquisseront un sourire en voyant ce sac.

Merciiiii les artisssss!

Pssst, il est en prévente ici.

simulation_web

Enregistrer

Enregistrer

Yoga

capture-decran-2017-02-08-a-13-49-49Bonjour!

J’ai fait une illustration intitulée « Ma posture préférée ». Pour tous ceux qui font du yoga et qui aiment la diversité des corps!
Inspire, expire, aime puis adapte!

J’avais aussi envie d’essayer des nouvelles couleurs (quoi que…) et des nouvelles formes. M’éloigner un peu de ce que je fais habituellement (c’est mon but artistique pour 2017, déjà débuté en 2016). Je suis contente du résultat.
Vous pouvez la trouver en affiche si elle vous plait par ici!

Une douce affiche

capture-decran-2017-02-06-a-11-49-56Autre petite commande pour une masso-kinésithérapeute (Manon St-Denis). Ça lui sert d’affiche dans sa porte.

Bon lundi tout le monde!

Le napperon amis des enfants!

napperon_recto_webProchainement, sur le blogue, je vais vous montrer beaucoup de projets que j’ai réalisés avant les fêtes.
C’est le cas pour un beau contrat que j’ai eu, avec l’organisme 200 portes HM. Lors d’une journée spéciale avec un parcours dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, un napperon était offert aux enfants par les commerçants participants. Il était important que les enfants reconnaissent leur quartier dans le projet. J’ai eu l’idée de faire non pas un napperon à colorier uniquement, mais aussi un napperon avec des activités. Un peu comme je retrouvais dans les J’aime lire, quand j’étais petite et que j’aimais tant. Aussi, j’ai eu envie de m’adresser à des enfants autour de 8 à 10 ans. Souvent, il n’y a rien pour eux. J’ai eu beaucoup de plaisir à créer ces jeux et ces illustrations!
Il est disponible pour téléchargement ici.
Je vous souhaite une belle fin de semaine!

imgp9160

Enregistrer

En ce moment

encemoment

Je médite quotidiennement depuis plus de trois ans. Pour mon plus grand bien. 🙂
Une de mes façons préférées et faciles (surtout pour ceux qui débutent): les cibles mouvantes lentes. Il suffit de regarder quelque chose qui a un mouvement régulier et lent. Comme le ciel qui glisse dans la nuit, les feuilles qui volent au vent. Ou regarder la mer, un lac, un oiseau au loin, etc… Et ne faire QUE ça pendant quelques minutes. Chaque fois que notre esprit va ailleurs, on le ramène à la mer, sans culpabiliser et on continue. Pour la surcharge mentale, c’est excellent. Et la concentration est un muscle et c’est le fait même de ramener la concentration à quelque chose en pleine conscience qui nous muscle! Ça peut être seulement quelques minutes. Personnellement, je le fais souvent en marchant. Les occasions se présentent bien plus souvent qu’on le pense.
Hier matin, en me rendant à l’atelier, il y avait une petite neige légère et beaucoup de soleil. Les flocons étaient lumineux. Je me suis arrêtée quelques minutes en respirant bien et en fixant leur descente.
J’ai hâte à l’été pour me coucher dans l’herbe et regarder les nuages qui bougent et les feuilles des arbres doucement virevolter.

Bref, j’ai fais cette petite illu aujourd’hui, qui capte ce moment précis que j’aime tant. Si ça vous intéresse, elle est en vente sur ma boutique: Annickg.etsy.com

imgp9202

imgp9209imgp9208

 

Fallait que ça sorte…

donaldJ’ai oublié de vous montrer ça la semaine dernière…

on lâche pas, l’humanité!

Les RIKIKI solutions!

imgp9106

Bonjour! J’espère que vous allez tous bien. Ça fait un petit bout de temps que je n’ai pas donné de nouvelles via le blogue. 🙂
J’ai envie de vous parler aujourd’hui, de nos trucs pour « downsizer ». Voici donc, jusqu’à présent, ce qui nous aide grandement à vivre dans 580 pieds carrés (d’autres trucs viendront assurément)! Un des principaux défis, c’est que dans tout l’appartement, il n’y a qu’un seul placard (dans notre chambre à coucher).

1) Cacher la litière de Nino + trouver de l’espace de rangement là où il PEUT y en avoir!
Nous avons une pièce relativement petite pour un salon. Nous avons éliminé/vendu beaucoup de meubles (ne pas s’attacher aux choses comme mantra!). Malgré tout, il restait certains indispensables dont on ne voulait pas se départir. Un piano, une commode antique, le divan, un fauteuil rose antique et une armoire pour notre nourriture sèche (qui ne rentre pas dans la cuisine). Comme c’est la seule pièce (outre nos deux chambres, la cuisine et la salle de bain), il fallait aussi y ranger nos livres. Nous avons donc bâti un espèce de système de tablettes sur mesure. Il se place derrière le divan, en fait, il l’entoure. Tout ce qui ne rentrera pas dans cet espace devra trouver une autre maison! Donc, échanges de livres prévus au cours des prochaines années. Ça tombe bien, j’ai trois croque-livres à quelques coins de rues de chez moi dans lesquels les gens ne mettent pas que leurs livres plates. Yé!

Carrément derrière le divan, ça nous donne un espace de rangement pour cacher: luge d’hiver, raquettes, patins.

Même chose pour la fameuse litière du chat… On ne sait jamais où la mettre! Dans la salle de bain, ça ne rentre pas. On a pas non plus de débarras ou de salle de lavage. J’avais vu plusieurs solutions ingénieuses dont je me suis inspirée pour que ça «fit» avec notre espace. On l’a donc intégrée dans notre bibliothèque, dissimulée avec deux portes. Sur une des portes, un petit trou mignon afin que Ninette (pour les intimes) puisse passer! Ça nous fait, par la bande, une table de chevet sur un côté du divan. Ce qui n’est pas de refus, car notre table de salon est très petite (what’s new!?).

imgp9108imgp9107

2) Pas énormément de murs pour nos oeuvres!
Nous avons beaucoup de cadres. J’aime être entourée de belles images de toutes sortes. On a rassemblé la majorité sur un mur du salon. Ma petite galerie d’art condensée!imgp9119

3) Manque de place dans la cuisine.
Il nous manquait de la place pour les épices. Nous avons installé sur le bord du frigo des petites étagères sur presque tout le long. On avait aussi vu une solution de porte très mince sur roulette, mais ça ne s’appliquait pas pour nous. On s’en est toutefois inspiré.
imgp9087

4) Pas de comptoir dans la salle de bain + mini-évier-avec-pas-de-rangement, pfff, fastoche!
Cette pharmacie trouvée en solde nous sauve la vie avec sa porte/miroir rétractable/pivotante. Lorsque quelqu’un se brosse les dents, une autre personne peut se faire une couette à deux pieds de là.

Aussi, on a accroché sur la céramique entre l’évier et la pharmacie, un autre rack à épices qui peut loger deux verres, un contenant de savon à main ainsi qu’un autre récipient pour les brosses à dents et le dentifrice.

Pour compléter, deux petites tiges de métal sous l’évier nous permettent aussi d’avoir du papier hygiénique à proximité et de l’autre côté, une serviette à main.

imgp9096imgp9097imgp9095

5) Horreurs dans la cuisine.
Opération camouflage! Nous avons le chauffe-eau dans la cuisine (on a tellement hâte que des solutions simples de chauffe-eau qui ne prennent pas la place d’une personne arrivent en Amérique!). En attendant on est pogné avec cet objet, caché avec des portes persiennes qu’on a peintes et coupées de la bonne taille. Avec l’espace restant à côté, vous aurez deviné: tablettes et rangement divers.

Une erreur avec le plan de la cuisine nous a laissé un espace entre le poêle et le lave-vaisselle (calvince, on aurait pas eu besoin d’un lave-vaisselle réduit!). Mais bon, une fois tout installé, on a préféré faire avec plutôt que de refaire, être frustré, dépenser à nouveau… une séparation et le tour était joué: ça nous fait une place pour les plaques de cuissons et les planches à découper.imgp9102imgp9101

6) Maximiser les espaces en hauteur, un classique!
Dans la salle de bain, au-dessus de la porte, une tablette pour ranger le papier hygiénique. Génial!

Peu de fenêtres, les plantes se meurent! On a installé une tablette dans la fenêtre de la chambre de Poulette, 4 plantes auront la vie sauve! Habituellement j’aurais tendance à mettre les plantes dans les espaces communs (salon, cuisine…), mais tant pis!

On a aussi installé une tablette en haut près d’un imposte de porte dans la cuisine d’où rentre beaucoup de lumière, mais qui est plutôt stockée au plafond. Les plantes juchées là-haut en bénéficient grandement.

Poulette aime la lecture et sa biblio déborde un peu. On lui a fait des étagères très minces autour de son lit (qui est en hauteur évidemment!) pour qu’elle monte ses coups de coeur du moment. Ça lui fait un petit cocon, bien entourée.

imgp9091imgp9072
imgp9089imgp9129

7) Rangement supplémentaire/notre chambre.
Quand nous avons rénové la cuisine, nous avions récupéré les armoires pour les réutiliser. En les mettant dans la chambre, c’est le petit plus qu’il nous manquait pour ranger quelques draps de rechange, des couvertures chaudes et des vêtements d’hiver.

Faire une ouverture dans le mur nous a aussi permis de nous sentir moins coincés et d’être légal, car avec la fermeture de cette pièce (qui était double) en ajoutant un mur, nous n’avions pas de fenêtre. Il nous reste de la finition à faire, ça va être bien beau avec cette vieille fenêtre à carreaux impeccable trouvée sur Kijjjjjjjjj pour 10$!

imgp9138

Ce que j’aime de cet appartement, c’est que ça bouscule nos habitudes et nos attentes. Pis c’est pas grave. Ce ne sont que des habitudes. Que des attentes. Qu’est-ce que ça change en bout de ligne que mon manteau d’hiver soit rangé dans mon garde-robe de chambre plutôt que celui de l’entrée (de toute façon, j’en ai pas)!? Etc. Etc. Etc. Tsé.

Beaucoup d’autre projets Rikiki viendront!

*Excusez-moi pour la qualité de certaines photos*

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer