Flux RSS

Archives de Tag: montréal

En ce moment

encemoment

Je médite quotidiennement depuis plus de trois ans. Pour mon plus grand bien. 🙂
Une de mes façons préférées et faciles (surtout pour ceux qui débutent): les cibles mouvantes lentes. Il suffit de regarder quelque chose qui a un mouvement régulier et lent. Comme le ciel qui glisse dans la nuit, les feuilles qui volent au vent. Ou regarder la mer, un lac, un oiseau au loin, etc… Et ne faire QUE ça pendant quelques minutes. Chaque fois que notre esprit va ailleurs, on le ramène à la mer, sans culpabiliser et on continue. Pour la surcharge mentale, c’est excellent. Et la concentration est un muscle et c’est le fait même de ramener la concentration à quelque chose en pleine conscience qui nous muscle! Ça peut être seulement quelques minutes. Personnellement, je le fais souvent en marchant. Les occasions se présentent bien plus souvent qu’on le pense.
Hier matin, en me rendant à l’atelier, il y avait une petite neige légère et beaucoup de soleil. Les flocons étaient lumineux. Je me suis arrêtée quelques minutes en respirant bien et en fixant leur descente.
J’ai hâte à l’été pour me coucher dans l’herbe et regarder les nuages qui bougent et les feuilles des arbres doucement virevolter.

Bref, j’ai fais cette petite illu aujourd’hui, qui capte ce moment précis que j’aime tant. Si ça vous intéresse, elle est en vente sur ma boutique: Annickg.etsy.com

imgp9202

imgp9209imgp9208

 

Projet d’affiches

IMGP8982
La mission:

  • Vingt-quatre affiches pour une épicerie, sur lesquelles il leur sera possible d’écrire/effacer leur spéciaux du moment, ajouter des niaiseries sympathoches au passage (comme des yeux, des moustaches, etc).
  • Design répétitif.
  • Visible de l’autre bord de la rue.
  • Efficace, sans trop de flafla, tout en restant différent des épiceries traditionnelles.
  • Penchant pour les années 40 et les vieilleries en général, avec une touche d’exotisme.

On a fait faire plastifier les affiches. J’ai mis tous les modèles ci-bas.

IMGP8981

IMGP8983IMGP8978mosaique_4751mosaique2_4751mosaique3_4751

Enregistrer

Le Mimi

Annick_Gaudreault_201606_72dpi-2En avril , je me suis trouvée un petit atelier à l’extérieur de la maison. Comme nous voulions déménager dans très petit, il fallait trouver une solution pour mon espace travail. J’ai donc, avec chance, trouvé ce studio parfait qui répondait à plusieurs de mes critères: pas cher, une porte + une fenêtre, atelier non partagé, près de chez moi à pieds.

On y a fait une session photo. Toutes les photos sont de la talentueuse Marie-Eve Campbell de l’Atelier Camion. Qui, autre chance, est aussi mon amie. ❤

Comme je ne peux y recevoir que une ou deux personnes à la fois (!) et que personnellement, j’adore voir les ateliers des autres, je vous présente mon petit cocon: Le Mimi.

Bonne journée!

Annick_Gaudreault_201606_72dpi-3 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-11 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-10 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-17 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-14 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-47 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-19 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-5 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-20 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-4 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-6 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-37 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-7 Annick_Gaudreault_201606_72dpi-35

Enregistrer

Ardoise chez Fabrik8

La semaine dernière j’ai fait ceci dans la cuisine de Fabrik8, qui ouvrait officiellement. Marqueurs à la craie sur un mur peint ardoise.

Adobe Photoshop PDFIMGP8976

 

Enregistrer

Le Rikiki Palace

IMGP8945

Allo!

Il y a un peu plus d’une semaine, on a fait un gros changement, ma famille et moi. Il y a longtemps qu’on caressait le désir de « downsizer ». Les Tiny House pis toute, on aime ben ça. Maximiser les espaces pour en faire dans nos têtes. Et se laisser les moyens pour faire autre chose de notre temps et de notre argent.

En juillet dernier, il nous a fallu mettre notre propriété à vendre pour des raisons financières. Il y a donc presque un an de ça. Le moment était idéal pour racheter, mais vraiment plus petit, et de le mettre à notre main. Je me suis prise un Mimi Atelier à l’extérieur également, pour que le projet soit possible ( à suivre sur le blogue bientôt). Nous restons dans le même quartier. Tout ça se fait à pieds. Qualité de vie pour nous, rime avec proximité. Le temps est si précieux…

Après le stress de ne pas savoir où on allait aller, de chercher un endroit dans un quadrilatère restreint pour ne pas changer Poulette d’école, synchroniser les dates d’occupations de chacun (les acheteur vs les vendeurs), se départir de plein de gugusses, vendre nos vélos, s’en racheter des pliables, ne garder que le nécessaire, organiser, les 1001 visites de notre maison à vendre, etc. Nous voilà donc aujourd’hui. Nous sommes en train de bâtir des trucs adaptés à notre nouvel espace: un lit en hauteur pour Poulette et des étagères dans le salon (nous récupérons du bois que nous avions dans l’autre maison). Nous refaisons aussi la cuisine, ajoutons des caissons et des électros allongés/étroits car l’ancienne cuisine n’offrait pas de possibilités de cuisiner vraiment avec son deux pieds de comptoir. Nous avons mis la main sur un appareil qui est une laveuse ET une sécheuse en même temps (merci Jésus du Kijiji, car l’emplacement de la laveuse/sécheuse étant dans la cuisine ça nous permet d’avoir une surface de travail de comptoir au lieu des appareils superposés qui étaient là). Nous avons aussi fait un mur entre deux petites pièces pour s’en faire deux chambres.  C’est beaucoup de travail car on y habite en même temps, avec nos cartons pas encore tous défaits (qui attendent les espaces de rangement à venir), mais on y arrive, une journée à la fois. À coup de soirées libres et de fin de semaines chargées!

Nous sommes donc passés de 1900 pieds carrés à 580. Ouf!

L’édifice date de 1914. Beaucoup de cachet à l’intérieur comme à l’extérieur. Je vous montre ici quelques photos du travail en cours. Il reste beaucoup à accomplir, j’ai hâte de vous montrer le résultat final! À date, nous sommes agréablement surpris que toutes nos affaires rentrent. Faut croire qu’on avait pas tant de chose que ça…

On a baptisé l’endroit Le Rikiki Palace. Je pense que je vais en faire faire une enseigne au néon. Ça serait sharp en mautadit!IMGP8916IMGP8918IMGP8925IMGP8933IMGP8939IMGP8947IMGP8941

Ma dernière chez Épices de cru

IMGP8779La semaine dernière, j’ai ajouté (non pas qu’il en manque!) de la couleur au siège social d’Épices de cru!
J’avais déjà illustré (ici) la porte à leur boutique du marché Jean Talon l’an dernier.
C’est toujours un plaisir de collaborer avec eux.

J’y suis allé avec l’inspiration suivante: l’amour d’Ethné pour les beaux tissus, les tentures murales, les arts du textile…

Ah oui et demain, il y a un événement Vente Éclair du Printemps, où il y aura de mes cartes et affiches à vendre! Je n’y serai pas malheureusement par conflit d’horaire, mais j’aurais beaucoup aimé y être. La gentille Tania va s’occuper de vendre mes trucs (argent comptant seulement).
Il y aura les beaux bouquets et plantes de l’organisatrice Racine ainsi que les jolies céramiques de Serif & Glyph.

Bonne fin de semaine!
IMGP8783 IMGP8784 IMGP8780 IMGP8781 IMGP8790 IMGP8782

Amour, Simone et cie!

IMGP8677Y a de l’amour dans l’aiiiiir!!!

Premièrement, mes cartes pour dire je t’aime sont arrivées et maintenant dans la boutique! À temps pour la St-Valentin!IMGP8675

 

Deuxièmement, un autre beau cadeau qui se donne bien pour dire je t’aime, ce print de Simone de Beauvoir. simone_web

Tout le monde connait Simone de Beauvoir, sans même avoir ouvert un de ses livres. C’était mon cas. Je connaissais moins sa vie personnelle et je n’avais jamais rien lu d’elle.
En mai dernier, après avoir entendu parlé de Beauvoir in love, un roman d’Irène Frain, j’ai remédié à la situation. Roman inspiré par son histoire d’amour non pas avec Sartre, mais avec Nelson Algren dont elle tombe follement amoureuse (et lui aussi). J’ai rarement été aussi gourmande d’un livre! Vous savez, ceux qu’on est triste d’avoir terminés? J’ai aimé au possible ce roman et je suis encore captivée par l’histoire entre Simone et Nelson. J’ai lu par la suite un autre livre, cette fois des lettres écrites par Simone, étant destinées à Nelson (Lettres à Nelson Algren). IMGP8683
Je suis fan vraiment des correspondances. Van Gogh et son frère. Anaïs Nin et Henry Miller (pas encore lu). Pauline Julien et Gérald Godin (j’en ai fait une vitrine au printemps dernier). L’épistolaire me donne une certaine soif de vivre et me renvoie souvent à mes propres passions, en quête d’authenticité. Y a rien de plus vrai et beau qu’une lettre d’amour.
Mais je m’égare… La forte envie de faire quelque chose autour de Simone m’est venue de là.
Et je garde précieusement ce sentiment de lectrice, celui d’être heureuse de savoir qu’il me reste tout plein de choses à lire de cette grande dame: L’Amérique au jour le jour, Les mandarins, Le deuxième sexe, Tout compte fait…

Aimez-vous, mes amours!